1. Vai direttamente al menu principale
  2. Vai direttamente al contenuto
  3. Vai direttamente al menu di destra
Home Découvrir la région Serra San Quirico Quoi visiter en Serra San Quirico
Quoi visiter en Serra San Quirico
Parc Naturel Régional « Gola della Rossa e di Frasassi » PDF Imprimer Envoyer

L'ancien monastère de Santa Lucia accueille aussi le siège du Parc. Créé en Septembre 1997, il représente l'une des dernières zones protégées de la région Marche et le plus grand monastère de la région. Étendu sur une partie du versant Apennins de la province d'Ancona, l’ensemble sur le territoire de la « Comunità Montana Esino-Frasassi », le Parc concerne directement cinq municipalités : Arcevia, Cerreto d'Esi, Fabriano, Genga et Serra S. Quirico.
Outre sa particularité liée à l’environnement, il possède aussi beaucoup d’attraits touristiques, oenogastronomiques et culturels. Les petits villages, riches d'histoire et d'art, se fondent admirablement avec les beautés naturelles dans l'un des paysages les plus fascinants du centre de l’Italie. Le siège est un lieu ouvert au public pour mieux connaître la faune et la flore de la zone protégée, un exemple remarquable de biodiversité. Les reconstructions originales des contextes environnementaux avec des maquettes offrent une introduction suggestive aux promenades naturalistes.

Afficher dans GOOGLE MAPS

 
Centre historique et mur d’enceinte PDF Imprimer Envoyer

L'importance du château, construit au XIIe siècle, provient de ses fortifications. Le système défensif est impressionnant, tout comme le prolongement de l’ancien château médiéval, entièrement conservé, l'un des plus grands de Vallesina. Ses murs permettent de profiter du panorama champêtre de la vallée ainsi que des parois escarpées du Mont Murano. Ensuite, les « Copertelle » caractéristiques sont évocatrices : il s’agit de passages couverts le long des murs surmontés d’habitations qui s’ouvrent vers l'extérieur avec de grandes arches, faisant du faubourg un complexe imprenable. Deux d’entre elles étaient les portes d’entrée du village: « Porta Pesa » et « Porta Forchiusa » ; on peut encore en apprécier la structure architecturale et les nombreuses tours qui s'intègrent aux murs.Le château est dominé par l'imposante tour du « Cassero » du XIVe siècle, rempart du village et point de vue stratégique pour dominer la Vallesina.

Afficher dans GOOGLE MAPS.  

 
Cartothèque historique de la région Marche PDF Imprimer Envoyer

Dans les pièces monumentales de l'ancien monastère de Santa Lucia (XVIIIe siècle), un véritable musée historique cartographique a été mis en place ; il abrite une grande collection de cartes, de plans et de gravures, fondamentale pour comprendre l’histoire géographique de la région Marche. La collection est répartie dans trois salles et propose une reconstruction didactique de l'histoire de la représentation cartographique du territoire.
Les cartes géographiques qui y sont conservées, sont des documents d'un grand raffinement artistique. Gravés et imprimés à partir du XVIe siècle, elles permettent aussi de « lire » historiquement la transformation administrative et géographique du territoire de la région : l'ancien Duché d'Urbino, la Marque Anconitana et Fermana, pour arriver aux premières cartes géographiques de l'État pontifical du XVIIIe siècle et du nouvel État unitaire, produit par les cartographies militaires.
Une salle abrite la reproduction fidèle d'un globe terrestre de Vincenzo Coronelli de Venezia (1650-1718) qui avait travaillé comme cosmographe en France à la Cour du Roi Soleil.

Lire la suite...
 
Eglise de « S. Filippo Neri » PDF Imprimer Envoyer

C'est une petite église, à la façade sobre, construite en 1678 par les frères Don Grisante et Giovanna Armezzani, derniers descendants de l'une des familles les plus illustres du village, dans le sillage de la « spiritualità filippina »  très diffusée au XVIIe siècle dans la région Marche.
Après la traversée du portail d'entrée en pierre qui rappelle un temple de l'antiquité classique, on découvre l'intérieur, élégant et soigné, avec une fausse colonnade corinthienne soutenant un entablement richement décoré. Le chœur en bois (1689), taillé par le sculpteur d’Ostra Gaudezio Santucci, et la peinture représentant un puissant « Sant’Andrea apostolo » (1631), œuvre d’Antonino Sarti de Jesi, ont également beaucoup de valeur.

Afficher dans GOOGLE MAPS.

 
Eglise des Saints Quirico et Giulitta PDF Imprimer Envoyer

 L'église dédiée au patron du village avait été édifiée au XIe siècle, mais elle fut reconstruite après le terrible tremblement de terre de 1741, dans un style classique et baroque à l’intérieur alors que l'extérieur conserve les lignes romaines simples d’origine.
Constituée de trois nefs, elle contient une relique, la « Sacra Spina », ayant appartenu, selon la tradition, à la couronne de Jésus, ainsi que d’autres oeuvres d'art importantes.
Parmi celles-ci, plusieurs méritent d’être rappelées notamment une excellente toile du peintre de Vicènza Pasqualino Rossi (1641-1718), représentant précisément la « Sacra Spina » soutenue par des anges, aux pieds de laquelle se penchent quelques personnages particulièrement proches de la communauté comme les saints titulaires de l’église, San Silvestro et Suor Alessandra Sabini, abbesse d’Arcevia déjà vénérée de son vivant. L’autel en terre cuite peinte avec la « Madonna della Misericordia tra san Quirico e san Domenico con i Misteri del Rosario » est également de qualité et provient de l’atelier où furent produits, au XVIe siècle, de nombreux autels pour les églises de cette zone montagnarde ; les travaux de l’atelier « Della Robbia » étaient une source d’inspiration.
Au niveau de la façade interne de l’entrée on trouve l’orgue (1775), œuvre des « Fedeli di Pievetorina », dont l'atelier est le plus apprécié de la région Marche.

Afficher dans GOOGLE MAPS.

 
Eglise de « Santa Lucia » PDF Imprimer Envoyer

L'église, qui appartenait aux moines bénédictins Silvestrini, a des origines médiévales. Entièrement reconstruite dans la seconde moitié du XVIIe siècle, elle est aujourd'hui l'un des plus beaux « coffrets » baroques de la région Marche.
Elle possède un intérieur extraordinaire, orné d’autels en bois doré superbes, attribués au français Leonardo Scaglia (moitié du XVIIe siècle), et de sculptures en stuc qui donnent à l'ensemble une apparence chaleureuse et accueillante. Il convient de noter également le chœur en bois, l'autel principal en marbre polychrome, œuvre de Giovanni Fabbri de Sant’Ippolito (XVIIIe siècle) et le plafond doté de fresques (1694).
Les peintures qui agrémentent les autels ont une importance absolue : c’est un véritable répertoire de l'art baroque. Cinq grandes toiles couronnent l'abside et représentent les « Storie di santa Lucia », un chef-d'œuvre de Pasqualino Rossi (1641-1718). L’artiste de Viterbo Giovanni Francesco Romanelli (1610-1662) signe la « Vergine appare a Sant’Ugo », tandis que l'élégant «Sacra Famiglia e santi » est l’œuvre du célèbre peintre Giuseppe Cesari, connu sous le nom de « Cavalier d’Arpino » (1568 -1640). Quant à l’orgue qui domine l’entrée (1675), il est parfaitement inséré dans le contexte décoratif baroque de l’église.

Afficher dans in GOOGLE MAPS

 


 

logo Parco Gola della Rossa e Frasassi

logo Comunità Montana

Logo accessibilità

Logo attestante il superamento, ai sensi della Legge n. 4/2004, della verifica tecnica di accessibilità.